La truffe, une histoire de famille…

Tout commença en 1975, Eric Jaumard hérite de son père Albert, la propriété familiale, une exploitation d’arbres fruitiers de 30 ha.
Il partit donc un an en Californie pour se former. A son retour, il prit la gestion de l’exploitation en cultivant des pêches et des poires.

Albert évoqua l’idée de planter quelques chênes truffiers. Les années 70 sont marquantes dans le monde de la truffe avec l’apparition de plants mychorizés, permettant d’inoculer le champignon sur le chêne.

La première parcelle composée de chênes verts et blancs fut plantée l’année de naissance de son fils Frank en 1979, comme le veut la tradition familiale. Parallèlement il travailla avec l’INRA (Institut National pour la Recherche Agronomique) pour améliorer la compréhension que nous avons des truffières. Les recherches effectuées ont permis de récolter et d’analyser des données pour améliorer la connaissance en trufficulture.

Cette collaboration a duré une dizaine d’année. Malheureusement, les plants qui sont certifiés par des organismes, tels que le CTIFL ou l’INRA ne vous garantissent pas une production de truffes. Ils garantissent une mychorization. Une fois le jeune arbre truffier planté dans une parcelle, beaucoup de paramètres non maîtrisés freinent le déclenchement de la production de truffe. Fort de notre expérience, le pourcentage d’arbres producteurs de truffes se situe autour de 20% de la plantation. Ce plant qui été développé dans des conditions idéales « de laboratoire » se retrouve dans un milieu naturel. La présence de germes telluriques, d’autres champignons et de moisissures sont autant d’éléments aléatoires qui nuisent à la production de la truffe.

C’est en 1988 qu’Eric arrêta la production de pêches pour se concentrer sur la production de poires. En parallèle, suite à ces recherches et son intérêt pour la trufficulture il continua de se perfectionner dans la production de truffes en se rapprochant de quelques piliers de la trufficulture et grâce aux enseignements tirés du partenariat avec l’INRA.

En 1991, il décida de mettre fin à l’arboriculture pour se concentrer sur la vente de sa production de truffes.

En 1993, Eric vend sa première production de truffes au très réputé marché de Carpentras.

1998 : la naissance de « La Truffe du Ventoux ». La clientèle ne cessant de s’accroître grâce à son professionnalisme et son charisme légendaire, il créa son entreprise de négoce de truffes et lança sa gamme de produits dérivés à base de truffe.

En 2003, une salle est aménagée pour proposer à ses clients des journées découverte de la truffe. Le concept comprend un partage autour du monde de la truffe. Pour se faire une discussion, un apprentissage de l’arbre à la truffe, le célèbre cavage dans les truffières avec un chien truffier, puis enfin la dégustation de la truffe.

En 2008, Franck son premier fils, issu d’une formation hôtelière, intégra la société. Il apporta son grain de sel à l’entreprise familiale ce qui permit d’élargir la gamme de services autour de la truffe, créant notamment ces célèbres repas dégustation autour de la truffe.

En 2012, Eric et Franck restaurent le reste du corps de ferme en chambre d’hôtes ; les week-ends truffes sont ainsi proposés.

En 2014, c’est au tour de son deuxième fils Alexis de rejoindre l’entreprise familiale. Issu d’une formation d’ingénieur agroalimentaire, il apporta sa connaissance en fabrication de produits alimentaires pour l’adapter à l’artisanat.

Aujourd’hui il est difficile de ne pas remarquer la famille Jaumard lorsqu’elle est de passage dans les événements de la région en partant de l’OPEN de tennis de Carpentras, du salon Côté Sud d’Aix en Provence par le printemps de Châteauneuf du Pape, le ban des vendanges en Avignon, la fête des vins de Vacqueyras et leur présence dans de nombreuses caves du Ventoux et Côtes du Rhône pour des dégustations de truffes et vins.

En participant à nos journées découvertes de la truffe, nous n’avons pas la prétention de percer les mystères de la production de truffe mais avons le plaisir de partager cette passion pour ce champignon exceptionnel.